Accueil  /  Libre Tribune  /  Côte d'ivoire- Mercredi...

Côte d'ivoire- Mercredi sombre à Béoumi: Récit de notre correspondant

Ce mercredi 15 mai, c'est jour de marché à Béoumi; ville située dans le centre de la Côte d’Ivoire, à 60 kilomètres de Bouaké. Une altercation entre un conducteur de taxi-moto et un conducteur de taxi de cette localité s'est muée en un affrontement inter-communautaire et ethnique entre autochtones et allogènes.

«L’affrontement a été déclenché par le chauffeur de taxi “Picnic’’ d'ethnie malinké qui, lorsqu’il faisait une manœuvre a heurté la moto du jeune chauffeur d'ethnie baoulé. Et la moto s’est abîmée. C’est ainsi que le jeune l’a approché pour lui demander des comptes. Mais le chauffeur de la voiture ne l’entendait pas de ses oreilles. Il s’est ensuite suivit une violente altercation entre les deux hommes. C’est en ce moment que le chauffeur de la voiture a sorti une machette de son véhicule et a commencé à taillader littéralement le jeune homme», a rapporté notre correspondant à Béoumi.

Transporté d’urgence à l’hôpital, d’après nos informations, le jeune chauffeur de taxi-moto a malheureusement succomber à ses blessures. Ayant donc appris le décès du jeune, les populations autochtones dont il est membre, ont décidé de le venger. D’où ces affrontements causant de nombreux dégâts matériels. La gendarmerie et la police venues pour calmer la tension, ont fait les frais dont quatre (4) blessés du côté des gendarmes, et des policiers dont le commissaire de police blessé par balle. Tout cela a entrainé un exode massif des différentes communautés vers des zones sécurisés. Un détachment du CCDO a été requisionné pour former une zone tampon depuis Bouaké entre béoumi et les villes du nord.pour éviter que la situation ne dégénère dans la région de Gbèkê. On apprendra plus tard trois (3) morts avec la saisi d'armes de guerre sur des individus se presentant comme des gendarmes venu de yamoussoukro. Aux dernières nouvelles un couvre-feu a été instauré pour faire revenir le calme dans la ville de Béoumi.

 

 

SOURCE : Oeil d'Afrique avec Josaphat
RUBRIQUE Libre Tribune

PUBLICITE

Commentaires

Lire aussi ...

BOZOUMA! APPELONS-LÀ BOZOUMA !

BOZOUMA! APPELONS-LÀ BOZOUMA !

Bozouma c'est son petit nom africain qui n'est pas sur son extrait de naissance. J'ai lutté, usé de beaucoup de tactes pour qu'elle me le dise, mais elle n'aimait ...

Top
FLASH