Accueil  /  Libre Tribune  /  Côte D'Ivoire: Rôle ...

Côte D'Ivoire: Rôle de la diplomatie dans la résistance

C Koudou & Bernard Hourdin | PHOTO: C Koudou
Côte d'Ivoire : Diplomatie, Souveraineté et Indépendance. S'entendre sur le sens des mots pour un débat sain et un enrichissement mutuel
 
La question de la sémantique s'avère être un préalable qu'il convient à raison de purger avant des débats. Car on pense peut-être la même chose. Mais si les repères ou les références ne sont pas bien définis, on peut se perdre en conjectures, dire de bonne foi des mots et blesser sans le vouloir des protagonistes avec qui on soutiendrait peut-être les mêmes thèses.
Mon post qui a porté sur le rapport de la commission d'informations de parlementaires français sur la Côte d'Ivoire et le procès de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé présente une lecture simple des choses. Je conçois que comme ce qui paraît par moments évident ne se démontre pas, l'on ait eu envie de commenter, parfois en puisant dans des ressentis pour exprimer des souffrances, des ressentiments, sa racune ou son amertume alors que mon propos n'était nullement pas de déchaîner des passions ni de provoquer de l'émotion.
 
De grâce, il faut qu'on arrête de voir un loup devant la porte de celui qui peut avoir des nuances ou des différences d'appréciation sur un sujet donné. Les souffrances, nous les voyons, nous les endurons tous et nous les sentons à des degrés divers certes. Mais pour citer mon professeur de Français de 5ème, "on ne peut pas avoir mal à la dent de l'autre". Seul chaque individu connaît l'intensité des souffrances qu'il éprouve.
 
Cela dit, il me vient de dire que certains camarades avec qui nous partageons la même obédience pensent que nos analyses, nos approches, nos considérations, nos repères ou nos expériences doivent être forcément uniformes, homogènes ou identiques. Cela peut aussi se comprendre parce que l'absence de débats fait croire que les indicateurs que nous épousons sont identiques pour nous tous. Puisque les espaces de contradictions sont pour l'instant contenus à cause de la conjoncture.
Pourtant, il me semble que nous sommes suffisamment édifiés pour retenir que la pensée unique a fait des dégâts. Je suis socialiste. Je suis donc solidaire, fidèle et loyal. Mais je ne suis pas un supporter.
 
 
Venons-en au mot "diplomatie". Ce mot de mon point de vue, n'a pas un sens univoque d'une part et de l'autre, ne saurait souffrir d'un sens péjoratif quand cela ne nous arrange pas. Personne n'a jamais dit que la diplomatie peut donner à elle seule la souveraineté et l'indépendance à un État. Et c'est même une insulte de considérer que des camarades qui sont dans la lutte depuis bientôt 30 ans et qui ont choisi une option face à d'autres, peuvent penser cela. En même temps, je peux aussi comprendre qu'il n'est pas facile de comparer des cas, pour relativiser quand on ne peut pas quitter certains espaces pour aller vers d'autres. Si la diplomatie ne sert à rien, qu'est-ce que notre parti cherche dans des ambassades même au pays ?
 
La diplomatie, pendant une lutte, permet aussi de parler et de faire pression même quand des fusils tonnent. L'exemple de l'ANC nous parle et nous donne de nombreux enseignements. Que ce soit en Algérie ou au Vietnam, la diplomatie a aussi joué. La diplomatie, ne peut donc être connotée comme de la lâcheté ou de la faiblesse quand le mot est mis en parallèle avec "souveraineté" et "indépendance".
 
Il m'est arrivé d'entendre des acteurs de notre lutte dire " je n'écoute plus RFI". Mais si on n'écoute pas ce que dit l'ennemi ou si on ne peut pas lire un rapport produit par l'ennemi, comment luttons-nous ; ou comment (re)ajustons-nous nos moyens de lutte ? Il faudrait un minimum de bonne foi dans ce qu'on fait. "La France nous a attaqués alors, on ne doit pas entendre ou considérer ce qu'elle dit." permettez-moi d'être simplement surpris devant une telle attitude que je respecte tout de même.
Je pense que nous sommes d'accord pour considérer que la libération du pays avec les corollaires afférents dépendent des rapports de forces sur le terrain. Facebook est un moyen de communication pour se parler. Ce ne sont pas les claviers d'un ordinateur qui font le combat d'une lutte sur le terrain. Cela y contribue.
 
Sachons donc garder raison avec l'humilité que nos antécédents respectifs commandent. Je ne saurai penser que mes points de vue puissent caporaliser les autres. Ce sont mes avis qui ne sont pas une science infuse. Les tenants d'autres approches doivent respecter les appréciations et les positions des autres. Il n'y a pas de leçons à donner. Chacun sachant d'où il vient. Nous devons accepter de nous compléter pour être collectivement efficace. Nous voulons notre souveraineté. Chacun sait les variables qui peuvent concourir à son avènement. Ce que je peux penser d'un rapport n'a aucunement la prétention d'être une morale. Cela ne devrait donc pas en retour susciter de leçons.
 
Claude KOUDOU
 
NB: Le titre est de la rédaction
SOURCE : Claude KOUDOU
RUBRIQUE Libre Tribune

PUBLICITE

Commentaires

Lire aussi ...

L'hommage de Laurent Gbagbo à Robert Mugabé:

L'hommage de Laurent Gbagbo à Robert Mugabé:

Le Président Laurent Gbagbo a rendu hommage à Robert Mugabe, ancien Président de la République du Zimbabwe, décédé le 6 septembre 2019. C’est...

Comprendre les violences xénophobes en Afrique du Sud

Comprendre les violences xénophobes en Afrique du Sud

Si Mandela est tant célébré dans l'espace occidental, ce n'est pas que pour sa résilience face à la tentation de vendetta, encore moins pour sa qualité...

 HOMMAGE À DJ ARAFAT DE FELI AWOULABA

HOMMAGE À DJ ARAFAT DE FELI AWOULABA

Le djodjo le djoli garçon a sa maman la belliesse oui fils tu as déjoué tous leurs pronostics et de la haut tu les regardes et tu ries😭😭😭😭 tu continues a contrôler le game....

Fin du calvaire pour les 36 migrants ivoiriens abandonnés dans le désert

Fin du calvaire pour les 36 migrants ivoiriens abandonnés dans le désert

Les 36 migrants ivoiriens abandonnés depuis cinq jours dans le désert, à la frontière tuniso-libyenne, ont finalement pu être secourus après de longues négociations entre l’ambassade ivoirienne, l’OIM...

Eva Joly balance tout sur la Françafrique

Eva Joly balance tout sur la Françafrique

Nous ne résistons pas à l`envie de publier pour nos lecteurs ces extraits du dernier livre de la députée française Eva Joly, détaillant les «crimes»...

LA FRANCE, POMPIER ET PYROMANE AU MALI

LA FRANCE, POMPIER ET PYROMANE AU MALI

Après avoir créé, financé et armé le MNLA (Mouvement National de Libération de l’Azawad) – le mouvement politico-armé par lequel la crise...

BOZOUMA! APPELONS-LÀ BOZOUMA !

BOZOUMA! APPELONS-LÀ BOZOUMA !

Bozouma c'est son petit nom africain qui n'est pas sur son extrait de naissance. J'ai lutté, usé de beaucoup de tactes pour qu'elle me le dise, mais elle n'aimait ...

Top
FLASH